Passer directement au contenu
Beautiful sunset while refueling an airplane.

Airbus lance ses premiers avions alimentés en carburant durable aux États-Unis


En 2018, Airbus a livré ses cinq premiers avions alimentés en carburant durable aux États-Unis. Achetés par la compagnie aérienne JetBlue, les A321 ont été livrés à la base new-yorkaise de l’entreprise en deux lots, le premier appareil atterrissant le 20 septembre, les suivants toute fin 2018. Cet événement marque une nouvelle ère pour Airbus et s’inscrit dans une démarche plus large de réduction de CO2 au sein de l’industrie aéronautique.

L’Airbus A321 alimenté en carburant durable

White Airbus A321 flying in the sky surrounded by clouds.
White Airbus A321 flying in the sky surrounded by clouds.

Ces Airbus A321 utilisent un carburant composé de carburéacteur traditionnel et de 15,5 % de carburant renouvelable certifié par Air BP et homologué par la Federal Aviation Authority (FAA). Ce mélange est proposé depuis 2016 aux clients de l’usine Airbus de Toulouse dans le cadre de l’initiative européenne ITAKA (Initiative Towards sustAinable Kerosene for Aviation). Toutefois, c’est la première fois que de tels appareils sont livrés depuis les installations américaines d’Airbus à Mobile, en Alabama. Frédéric Eychenne, responsable des énergies renouvelables chez Airbus, a déclaré à ce sujet : « Notre objectif est de trouver des carburants durables dans le sud-est des États-Unis. C’est l’occasion de travailler en étroite collaboration avec les parties prenantes locales pour augmenter la production et la commercialisation de carburants aéronautiques durables dans la région. »

Preuve supplémentaire de son engagement envers l’environnement, Airbus a également récemment obtenu la certification ISO 14001. Cette certification volontaire fixe les normes pour les systèmes de gestion environnementale dans le but de réduire la pollution et les dommages causés par les combustibles fossiles. Airbus est le premier avionneur à obtenir la certification ISO 14001 pour l’ensemble de ses services, sites et produits.

Objectifs renouvelables pour l’industrie aéronautique

Selon l’Association internationale du transport aérien (AITA), l’industrie a généré 859 millions de tonnes de CO2 en 2017. Cela représente 2 % des émissions mondiales de CO2 et 12 % des émissions totales du secteur des transports, chiffres qui ne feront qu’augmenter si l’industrie ne prend pas les mesures qui s’imposent. Selon les prévisions mondiales d’Airbus pour 2018, le trafic aérien augmentera de 4,4 % par an jusqu’en 2037.

L’industrie aéronautique s’est engagée à réduire de moitié ses émissions nettes de CO2 d’ici 2050. Pour y parvenir, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a lancé en 2016 CORSIA, un programme de compensation et de réduction des émissions de carbone. La Commission européenne a également lancé le programme Flightpath 2050 visant à réduire les émissions de CO2 de 75 % par passager-kilomètre d’ici 2050.

« L’industrie du transport aérien a fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions de carbone, objectifs qui ne pourront être atteints - le secteur étant en pleine croissance - qu’avec le soutien de l’ensemble de la chaîne logistique », a fait remarquer Matt Elliot, directeur commercial d’Air BP, avant de poursuivre : « Nous travaillons en étroite collaboration avec les compagnies aériennes et les constructeurs d’avions, tels qu’Airbus, pour favoriser le changement, en encourageant et en assurant l’approvisionnement en carburant alternatif durable. »

L’OACI estime qu’en remplaçant le carburéacteur par du biocarburant d’ici 2050, les émissions nettes de CO2 imputables à l’industrie baisseraient de 65 %. JetBlue espère également que l’adoption de carburants renouvelables atténuera l’impact des fluctuations du marché des carburants à venir.

Concernant les nouveaux Airbus A321 de Jetblue, Robin Hayes, PDG de la compagnie, a déclaré : « Cette annonce illustre à merveille l’idée selon laquelle les acteurs de l’industrie doivent collaborer s’ils veulent garantir un futur durable à l’aviation. Le carburant renouvelable ne fait qu’appuyer les convictions de JetBlue, et prouve que nous pouvons aider à définir les orientations futures de l’industrie. »

Les autres initiatives écologiques dans le domaine de l’aviation

Blurred airplane on the runway, with greenery in the foreground.
Blurred airplane on the runway, with greenery in the foreground.

En décembre 2018,Shell Aviation et Sky NRG ont également commencé à fournir leurs propres carburants alternatifs à l’industrie de l’aviation. Produit par World Energy, le mélange est créé à partir d’huile de cuisson usagée, et peut se vanter de cycles d’émissions de CO2 inférieures à celles des carburants ordinaires pour avions. Ce service est maintenant disponible à l’aéroport international de San Francisco pour les compagnies aériennes KLM, Finnair et SAS.

Pour réduire davantage les émissions et freiner le réchauffement climatique, l’industrie aéronautique développe également une nouvelle génération d’avions électriques et hybrides respectueux de l’environnement. Airbus s’est associé à Siemens et Rolls-Royce pour créer une nouvelle gamme d’avions hybrides, avec un dernier modèle en date baptisé E-Fan X; ce modèle affiche un ventilateur et un moteur électriques en lieu et place de l’un de ses quatre moteurs, et utilise une turbine à gaz pour alimenter un générateur électrique. Ce biplace est destiné aux vols commerciaux court-courriers et devrait être lancé en 2020.

Plusieurs autres projets d’avions électriques sont également en cours d’élaboration, comme les appareils court-courriers zéro émission développés conjointement par Wright Electric et EasyJet, ainsi que le Zunum Aero, fruit de la collaboration entre Boeing et JetBlue Technology Ventures. Le Zunum Aero hybride peut transporter 12 personnes et dispose d’une portée d’un peu plus de 1 100 km. Il s’agit d’un avion de transition et la compagnie espère doter le Zunum d’une alimentation 100 % électrique au cours de la prochaine décennie.

Pour rendre les avions électriques plus rentables, l’industrie devra également développer de meilleures batteries, affichant une plus grande densité énergétique. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article sur l’avenir de l’aviation et des avions électriques.

Toutes les citations de cet article proviennent du communiqué de presse d’Airbus sur les carburants durables, que vous pouvez lire ici dans son intégralité.

  • RESPONSABLES DE CLIENTÈLE DÉDIÉS
  • SANS ENGAGEMENT
  • 25 ANS D’EXPÉRIENCE
  • DISPONIBLES 24H/24, 7J/7